La série du jour : Girls.

Aujourd’hui je voulais vous parler de la série Girls et surtout de cette incroyable réalisatrice/scénariste et actrice qu’est Lena Dunham. Jamais entendu parler ? Pourtant, cette autodidacte fait un véritable succès outre-Atlantique. Un physique il est vrai peu avantageux, une vision très crue du sexe, un humour hors norme c’est surement ainsi que je définirais cette newyorkaise âgée de seulement 26 ans. Né de parents artistes, un père peintre et une mère photographe, elle étudie l’art jusqu’en 2008 à l’école d’Oberlin dans l’Ohio. Bien loin des paillettes il est vrai. Elle réalise pourtant deux longs métrages qui ont connu quelques succès dans des festivals de films indépendants. C’est pourtant Judd Apatow, le roi de la comédie pas nunuche qu’elle considère comme son « deuxième père », qui l’aide à lancer et produire cette idée folle : Girls.

Mais Girls, c’est quoi ? C’est l’histoire de quatre filles, paumées, dans le monde des adultes. Hannah veut devenir écrivain mais reste pour le moment l’éternelle stagiaire, Marnie est la « garce » très sûre d’elle, Jessa est l’hippie qui rêve de travailler dans l’art et Soshanna est la vierge naïve et pleine de vie. La série suit donc l’histoire de ses quatre « girls » à travers l’impitoyable ville de New York. Tout commence sur un dîner entre Hannah et ses parents qui décident de lui couper les vivres. S’en suit alors un discours digne d’un homme politique « Je pense être en toute objectivité le porte parole de ma génération .. ou du moins un porte parole d’une certaine génération ». Cela est dit.

Malgré les faibles audiences de la série, Lena Dunham fait pourtant un véritable succès au pays de l’oncle Sam. Pour exemple, aux derniers Golden Globes ainsi qu’aux Emmy Awards la jolie demoiselle de Brooklyn est reparti avec le prix de la meilleure actrice et de la meilleure série comique. Elle a aussi fait une publicité (ici) pour la ré-élection de Barack Obama où elle comparait tout simplement le fait de voter à un dépucelage. Classe.

Et bien sûr, qui connait Girls, connait parfaitement l’anatomie de Lena Dunham. Son corps d’anti-mannequin ? Elle s’en moque et dans la série cela devient presque burlesque. Elle joue de ce corps, de ses clichés et montre le sexe d’une manière plutôt .. crue je dirais. La série est cependant presque auto biographique, on suit les aventures d’elle et ses amis à New York sans vraiment d’intrigue. Même, la jolie blonde qui joue Jessa est en réalité une de ses plus proches d’amies qu’elle a rencontré à l’école !

Pour conclure : Girls c’est une belle série, drôle, sans prise de tête, réalisée, écrite et jouée avec brio par Lena Dunham. Une personne à suivre !

Mon avis : ☆☆☆☆

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s